dimanche 19 septembre 2021
spot_img

Les prix de l’immobilier montent en Loire-Atlantique : pourquoi ?

Pour cette année 2021, l’immobilier dans la Loire-Atlantique connaît encore une ascension fulgurante. Les prix montent en flèche, car la demande est croissante pourtant, il y a moins de biens à proposer. Cette situation est accentuée par la crise sanitaire, et ça concerne tous types de bien (maisons anciennes, appartements neufs ou anciens, terrains prêts à bâtir…).

La Loire-Atlantique, le département le plus coûteux

L’empressement vers l’Ouest est en marche malgré les confinements, et la preuve avec la Loire-Atlantique qui devient le département le plus cher de la région Pays de la Loire, ça concerne la métropole de Nantes, le littoral ainsi que les secteurs ruraux. En effet, pour être propriétaire d’une maison ancienne par exemple, il faut avoir en moyenne dans les 250.000 euros, la hausse est de +9% sur l’année. C’est plus cher que dans les départements de Bretagne et deux fois plus que dans le Finistère qui est de 160.000 euros ainsi que les Côtes-d’Armor de 148.000 euros. Quoi qu’il en soit, la crise sanitaire et économique n’a pas empêché les Français dans leur projet d’acquérir un bien immobilier en Loire-Atlantique, et ce sont les maisons anciennes qui monopolisent les ventes, elles représentent plus de 16 % des transactions. En ce moment, notamment depuis la crise sanitaire, les citadins cherchent plus d’espace or, ce secteur souffre déjà d’un manque de biens immobiliers à vendre. Ils veulent également aller à la campagne qui est plus accessible, mais les prix montent. Syndic de copropriété Loire Atlantique est à votre disposition si vous êtes déjà un heureux copropriétaire.

Les lieux les plus prisés

loire atlantique immo
Crédits : Pixabay

Parmi les communes les plus chères de la Loire-Atlantique qui, en passant est le 10ème département le plus peuplé de l’Hexagone, il y a La Baule-Escoublac 482.500 euros, Sautron 422.500 euros, Nantes 420.800 euros, Sucé-sur-Erdre 385.000 euros, Basse-Goulaine 375.000 euros, Le Pouliguen 367500 euros et Le Pouliguen 367.500 euros. Notons également Treillières, Le Croisic, Haute-Goulaine, Thouaré-sur-Loire, Carquefou… Avec le télétravail et l’envie de calme et de la nature, les gens privilégient davantage la campagne, surtout les citadins. Ainsi, les petites villes même loin de la métropole connaissent une augmentation des prix des maisons suite à des années de stagnation. Il y a également le littoral et la côte, et les prix n’arrêtent pas de l’envoler, c’est même les plus élevés du département. En effet, les Français ne sont plus obligés de vivre dans le centre avec l’arrivée du télétravail, et c’est ce qui a également participé à l’augmentation des prix immobiliers en Loire-Atlantique.

Plusieurs raisons expliquent la hausse des prix de l’immobilier en Loire-Atlantique. Il y a avant tout le déséquilibre entre l’offre et la demande, on constate un manque de bien à vendre dans le département. La demande est forte, et ça contribue à tirer les prix vers le haut. Ensuite, notons le taux d’intérêt qui reste bas. C’était pendant les confinements que les Français ont réfléchi et affiné leur projet, et c’est ce qui a accéléré leur prise de décision. C’est certain, le département de la Loire-Atlantique gagne de plus en plus d’habitants tous les ans.

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

21,915FansLike
2,942FollowersFollow
6,729SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles